Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 23:22

L'Europe est  la grande oubliée des débats de la campagne présidentielle : elle n'intéresse pas. Le discours de Strasbourg de F Bayrou a été totalement occulté, minimisé, si ce n'est moqué par les médias.           Europe-drapeau.jpg

 Ce Dimanche 11 mars, le candidat-président, au milieu d'une armada de drapeaux français (je n'ai rien contre, mais dans le contexte du discours cette mobilisation nationaliste  prend une drôle de connotation) propose une vision de l'Europe qui laisse pour le moins perplexe !

Ce discours est une série de contre-vérités-mensonges, fausses annonces pour courir après le Front National ! Deux exemples.

A propos des accords de Schengen

Vouloir les réviser, c'est faire preuve soit  d'incompétence, soit d'amnésie, soit des deux; mais en tout cas, ce n'est pas digne d'un chef d'état qui, avant d'être  candidat a présidé la France-il la préside toujours- et même le conseil européen !

Quelques rappels

Les accords de Schengen - ils datent de  1985 et sont mis en place en 1995- ont créé un espace de libre circulation entre les 26 états signataires (dont 22 membres de l'UE);  des contrôles aux frontières de cet espace existent et sont renforcés si un état le juge nécessaire. Depuis  les tensions entre la France et l'Italie en 2011, au moment de l'arrivée de migrants tunisiens sur l'île de Lampedusa, le débat pour la révision de ces accords est lancé.

Le chef d'état actuel est donc amnésique puisque ces accords sont actuellement en révision, mais son ministre C Guéant a oublié de participer à une rencontre des ministres concernés la semaine dernière ! 

Amnésique,  il l'est aussi en oubliant que les accords sont intégrés dans les traités européens depuis 1997 et qu'on ne peut donc les renier sans quitter l'Union

A propos du "Buy European Act" 

Proposer cette idée pour réserver l'argent public européen aux entreprises produisant sur notre continent en faisant référence au "Buy American Act" de 1933 est une fausse bonne idée !  On sait comment ce protectionnisme  a conduit  de nombreux pays à ériger à leur tour des barrières protectionnistes qui ont fait plonger les exportations américaines et mondiales et conduit le monde à d'autres conflits ! L'Europe ne peut soutenir une logique de fermeture face à ses partenaires mondiaux comme la Chine à qui on demande d'ouvrir ses frontières, ni face à ses partenaires européens qui n'ont toujours pas compris quelle mouche a piqué le candidat-toujours président- à Villepinte en prononçant ce discours agressif et nationaliste. Rien ne pourra freiner la colère et les représailles des pays tiers: aucun mur n'a été source de progrès, mais toujours source de conflits.

Quant à cette proposition, il se trouve que là encore, N Sarkozy est amnésique car le Commissaire européen Michel Barnier travaille à une solution "non protectionniste" visant à garantir une meilleure réciprocité des échanges entre états. On est donc bien dans des annonces dangereuses sur un plan économique et politique ; jamais applicables, elles sont destinées à faire le buzz, ce en quoi, elles ont  réussi !  

Bruxelles ne croit pas à ses annonces électoralistes; la presse étrangère ne nous comprend pas, rit, s'exaspère ou est inquiète de la droitisation de la campagne du président (qu'il est encore) ; elle attend la suite avec angoisse car, comme l'écrit  la presse allemande,  on sait que "Sarkozy est capable de  tout". Le couple Merkozy a du plomb dans l'aile !  (http://lostineurope.posterous.com/sarkozy-neue-drohung).

 N Sarkozy a accusé F Hollande de "jouer avec le feu" en annonçant une possible renégociation  du traité  d'union budgétaire. Le candidat socialiste  récuse tout le traité puisque celui-ci ne parle que de sanctions budgétaires, et non de croissance : mais après tout, rien ne l'empêcherait de proposer un pacte de croissance !  Cette annonce de renégociation –réalisable ou pas ?- hérisse nos partenaires européens qui nous jugent bien arrogants : comment faire croire que la France est encore capable d'imposer sa loi ?  Les deux candidats " jouent avec le feu".

Bien sûr, les règles du commerce international, de la circulation des hommes et des marchandises peuvent et doivent être discutées, améliorées; mais ce ne  sont pas des menaces et la dénonciation de la technocratie européenne qui feront avancer le dialogue et seront une réponse à la crise et au "désenchantement"  des citoyens vis-à-vis de  l'Europe : quelques voix reprises  au Front National valent-elles cette vision étriquée de l'avenir ?

Tous deux fragilisent l'Europe en oubliant  que ces décisions unilatérales sont contraires à l'essence même de l'UE fondée sur la solidarité, sur l'ouverture de l'Europe, donc totalement en contradiction avec cette politique de repli et de retour en arrière que les allemands, fussent-ils socialistes, n'accepteront pas !  

En fait, que ce soit F Hollande ou N Sarkozy, tous deux se livrent à de la "gesticulation électoraliste". Ils se heurtent à la même quadrature du cercle : comment contenter à la fois les "oui" et les "non" de 2005 ? C'est tenter un grand écart qui pourrait bien aboutir à la dégringolade !

Réconcilier les deux camps est presque mission impossible, sauf à mécontenter tout le monde, mettre l'Europe de côté et donc ne régler aucun des problèmes des Français car notre pays ne peut rien faire tout seul.

Viviane Boussier

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Modem à Saint-Quentin en Yvelines
  • : Bienvenue, Ce blog existe à l'initiative de plusieurs adhérents du Modem habitant les différentes communes de Saint Quentin en Yvelines. Il porte les valeurs du Mouvement Démocrate. Il est donc ouvert à tous : adhérents, sympathisants et à tous les autres ! Ce blog est là pour alimenter la réflexion, favoriser le débat d'idées, les prises de positions et faire avancer concrètement les sujets qui nous concernent tous. A bientôt.
  • Contact