Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 22:24

Les principales informations sont sur le site du Mouvement démocrate 78.

Nouvelles du Parlement, nominations de candidats "casés ou "recasés"aux élections européennes , paradoxe entre le désamour pour l'Europe chez beaucoup d'Européens et les Ukrainiens qui regardent vers elle, alors que la grande majorité des élus français s'enferme dans un" silence coupable " envers le peuple ukrainien.

Le triste constat que l’on peut faire aujourd’hui, c’est que l’Europe se construit sans les peuples. Malheureusement, elle ne pourra avancer que si les citoyens se la réapproprient.

Extrait des propos de Marielle de Sarnez au colloque de Fontainebleau organisé le 18 décembre par l’Association française du conseil des communes et régions d’Europe dans la perspective des prochaines élections au Parlement européen .

Echos d'Europe
Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines
commenter cet article
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 10:52
A propos de la reconnaissance (ou de la non-reconnaissance ?) du vote blanc

La proposition de loi de François Sauvadet (UDI), adoptée en première lecture au Parlement entre novembre 2012 et février 2013, est revenue à l'Assemblée Nationale en deuxième lecture le 28 novembre. Le texte présenté, qui a évolué depuis son passage en commission des lois ne s'appliquerait pas aux municipales de mars 2014.

A l’initiative du PS, et à la fureur de l’UDI et de son président, Jean-Louis Borloo, les députés, réunis en commission la semaine dernière, ont repoussé l’entrée en vigueur de la mesure au 1er avril. Ce report a été confirmé le 28 novembre en séance, et même si Assemblée et Sénat arrivent ensuite à se mettre d’accord à temps sur un texte commun, le vote blanc ne sera pas reconnu pour les municipales de mars, mais seulement, au plus tôt, pour les européennes de mai.

Rappel: Au second tour de l’élection présidentielle de 2012, 2,15 millions d’électeurs, soit 5,8% des votants, ont voté blanc ou nul. Ce chiffre élevé a presque égalé le record de 1969 (6,4%) lorsque les communistes avaient refusé de choisir entre le centriste Alain Poher et le gaulliste Georges Pompidou. En 2012, aucun des deux candidats n’aurait été président de la République, puisque celui-ci doit être élu, de par la Constitution, à la majorité absolue des suffrages exprimés. Ces exemples sont donnés pour l'élection à la présidence de la République, mais que donneraient les chiffres aux législatives qui ont suivi, sachant que bon nombre de ceux qui sont allés "à la pêche" ce dimanche de Juin se seraient déplacés pour voter blanc, si ce vote avait été reconnu comme un vrai choix.

Comment trier, disent en substance les députés, entre ceux qui raturent leur bulletin – un vote nul – et ceux qui, tout en jouant le jeu de la démocratie et en se déplaçant pour voter, veulent signifier qu’ils ne se reconnaissent en aucun des candidats, et votent blanc.

Les défenseurs de ce vote, (d'après un sondage du "Nouvel Obs" 69% des Français y sont favorables) demandent donc que les bulletins nuls et blancs qui sont aujourd'hui comptabilisés ensemble, donc non décomptés dans les suffrages exprimés, soient séparés. Pour la grosse majorité des électeurs qui votent blanc ceci correspond à un vrai choix politique, surtout en scrutin bipartiste. Un argument auquel répondent les défenseurs de l'assimilation vote blanc-vote nul en disant que le 1er tour est un choix, le second on décide ! Comment fait-on lorsqu'on ne se reconnaît dans aucun des deux candidats ?

Peut-être la généralisation du vote électronique changerait-il la donne : un bouton pour "x", un bouton pour "y", un bouton pour "blanc" (dans le cas de scrutin binominal) ? Mais pas de bouton "nul" possible en tout cas !

Quelle est la réponse de l'UDI-MoDem qui se sont exprimés ensemble sur ce sujet à l'issue de la première réunion de coordination politique de l'Alternative ?

"À notre grande surprise, le gouvernement a décidé que la reconnaissance du vote blanc ne s'appliquerait pas pour les élections municipales", a déploré Jean-Louis Borloo. "Les ordinateurs du ministère de l'Intérieur ont dû tourner et je crains même qu'ils soient capables de nous faire une petite facétie pour les européennes", a déclaré le président de l'UDI, interrogé sur le sujet en sortant de la première réunion de coordination politique de l'Alternative….

…François Bayrou a estimé que c'était "un très grand enjeu que les citoyens puissent manifester une opinion de retenue ou de défiance aux différents votes qu'on leur propose". "Il est scandaleux qu'on imagine qu'on pourrait l'appliquer plus tard mais que pour la première élection qui se présente on le refuserait", a-t-il déclaré…"Il y a là quelque chose qui est de la manipulation", a encore considéré François Bayrou, évoquant derrière l'idée que "plus on écarte le vote blanc, plus on favorise les triangulaires, quadrangulaires qui, évidemment, rendraient, imaginent-ils, plus faciles la tâche des socialistes présents".

La totalité de cet article est sur le site du Mouvement Démocrate.

Sur ce sujet du vote blanc... retour en avril 2012, pendant la campagne des Présidentielles

Extrait des propositions du candidat François Bayrou, en 2012 dans le thème : "un nouveau contrat démocratique" (ICI, sur le site du Mouvement Démocrate)

Adopter une loi électorale plus juste et plus représentative, avec la réduction du nombre des députés à 400 environ, dont les ¾ seront élus au scrutin majoritaire actuel et ¼ à la proportionnelle. Cette combinaison permettra une représentation de tous les courants dépassant le seuil de 5 % des suffrages exprimés et la constitution d'une majorité à l'Assemblée nationale.
Réduire, dans une proportion comparable, le nombre des sénateurs.
Reconnaître le vote blanc, à toutes les élections, comme suffrage exprimé.
Renforcer la règle de la parité homme
s-femmes.

Bonne lecture ! Votre avis ?

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 17:47
Notre point de vue sur quelques sujets d'actualité

Sur l'état de la France : je suis abasourdi par ce que j'entends, abasourdi et inquiet. (Jean Lassalle)

[Depuis Juin) Ça ne s'est pas amélioré. J'ai le sentiment qu'il y a un cran qui a sauté depuis quelques temps et sur lequel ça dérape. Je le vois dans mes entretiens avec les gens. Ils sont calmes car je ne les coupe jamais, mais je vois l'expression d'une violence rare qui se dessine. Ils ont besoin de parler.

Extrait de ce que nous dit Jean Lassalle, "le député qui marche" sur Canal+

Le FN n'est pas la réponse à l'exaspération des Français:

Christine Espert, Secrétaire-adjointe du Mouvement Démocrate sur la chaîne LCI

Le Conseil économique social et environnemental (CESE) a rendu un rapport sur l'état de notre démocratie. Il dit que 52% des Français ne croient plus en la Gauche et la Droite, qui se succèdent depuis 30 ans sans apporter de solution. Les Français cherchent donc une alternative. Aujourd'hui, Marine Le Pen incarne celle qui porte leur colère, mais ce n'est pas celle qui porte leurs solutions.

"Tout ce j'aime de la France est en train de s'effondrer (F Bayrou, sur la 5, dimanche 24 Novembre)"

Face à cette défiance, à cette "exaspération", cette désespérance, certains parlent d'un état de "pré-insurrection", de "mini-insurrection, Robert Rochefort s'alarme que la défiance vis-à-vis des décisions politiques soit devenue tellement forte que l'économie est paralysée. Il appelle à un choc des consciences. (Robert Rochefort sur France Inter le18 novembre).

"Notre responsabilité est de nous rassembler" demande Jean-Luc Bennahmias,. C'est une nécessité si l'on veut sortir notre pays de l'état où il est. On ne redressera le pays que par une "prise de conscience nationale" (F. Bayrou sur "la 5", 24 Novembre).

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 22:44

Le 5 Novembre, les présidents du MoDem et de l'UDI ont signé une charte (voir le document ci-dessous) afin de proposer une "alternative" politique au pays.

Bruno Milienne, porte-parole du MoDem 78, en expose les raisons.

Quelques extraits de sa "lettre" dont la totalité est sur le site du "MoDem 78 (et sur la page facebook)


En effet quel espoir nous reste-t-il dans le paysage politique français aujourd’hui à part la volonté farouche de construire une force politique nouvelle qui ouvre la voie de l’intelligence, de la créativité, de la capacité à rassembler tous les déçus, et ils sont de plus en plus nombreux, du bi-partisme imposé par la 5ème République ?
Faisons l’état des lieux des forces en présence :
Le PS est en pleine déconfiture. Son secrétaire général est attaqué de toutes parts. Les différents courants qui le composent ne se reconnaisse pas dans la politique ou, devrais-je dire l’absence de politique, menée par François Hollande et le gouvernement de Jean-Marc Aylrault qui n’ont tenu aucunes de leurs promesses élector
ales….

L’UMP est en train de se déchirer en interne. …

Le FN. Est-il besoin vraiment d’en parler ? Malgré les efforts de Marine Le Pen, quel démocrate peut-il réellement croire que ce parti est devenu un parti républicain ? Grattez un peu le vernis, et la réalité xénophobe de ses dirigeants réapparait immédiatement. Et puis, s’il est exact que le Front National a fait une percée remarquée dans le paysage politique français, n’oublions pas qu’il est rejeté par 76% de nos compatriotes.

Voilà pourquoi, et parce que la France va très mal et que les Français sont entrés en sécession, les dirigeants du MoDem et de l’UDI ont décidé de faire maison co
mmune….

Cette action commune à nos deux formations se fera dans le respect de nos identités respectives. L’idée étant d’unir nos expériences plutôt que de les confronter….

Alors, oui, nous sommes entrés dans l’opposition. Pour autant cette opposition n’a de valeur que si elle est constructive et qu’elle respecte les valeurs que nous avons toujours défendues. Et c’est là un point très important de la charte signée entre François Bayrou et Jean-Louis Bayrou. Je reprendrais là un passage de la charte essentiel dans lequel chaque mot à son importance.
« L’alliance avec le PS et les appareils de la coalition au pouvoir est impossible. En ce qu’elle respecte les valeurs humanistes, la droite républicaine est naturellement notre partenaire politique. Pour autant nous considérons que le pays a besoin d’une large majorité réformiste, allant non seulement de la droite républicaine au Centre mais jusqu’aux sensibilités écologistes et sociales-démocrates.
» …

Comme pour la majorité d'entre nous, si ce n'est la totalité, je suis attachée à un centre indépendant, donc ni "centre droit", ni "centre gauche", mais "centre" car la diversité est source de richesse et non d'opposition.

Pour reprendre ce que dit la charte: . Dans cette majorité à construire, la volonté d’émancipation, de respect des personnes, et de solidarité effective a toute sa place
"Notre rassemblement s’adresse aux Français de toute sensibilité, du Centre bien sûr, de droite républicaine et aussi de sensibilité sociale et même de gauche déçus par la fermeture et l’impuissance de la majorité au pouvoir".

Nous sommes persuadés qu’il existe une forme politique nouvelle à inventer, qui respecte et fédère des sensibilités différentes, les fasse travailler efficacement ensemble, et s’ouvre à de puissants réseaux de volontaires et de sympathisants actifs".

Ce n'est pas (actuellement ?) un nouveau parti : chacun conserve sa structure, ses particularités, ses spécificités. L'état de l'Europe, et de notre pays nous force à être inventif : c'est à nous de tout faire pour que les valeurs que nous avons réussies à maintenir ensemble, malgré les difficultés, malgré les hauts et les bas (plus nombreux !) depuis tant d'années portent enfin leurs fruits.

Voir sur différents sites les articles consacrés à cette création de "l'Alternative":

Mouvement Démocrate (avec la charte)

MoDem 78

Viviane Boussier

L'Alternative : pourquoi, comment ?
Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines
commenter cet article
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 22:51
Lettre à Jean-Louis Borloo

Le porte-parole du MoDem 78 écrit à Jean-Louis Borloo :

Monsieur Borloo,

Vous ne pouvez pas ne pas avoir constaté la dangereuse dérive droitière de l'UMP et de ses dirigeants, JF Copé en tête. La remise en question du droit du sol et pourquoi pas demain du droit du sang devrait poser problème au démocrate centriste que vous êtes. Alors, je pense, et cela n'engage que moi, que les veines querelles autour des alliances pour les municipales ne sont vraiment pas à la hauteur des ambitions de la création d'une grande force au Centre qui puisse être une réelle alternative à la montée du FN dans notre pays. Je pense que le MoDem, ses dirigeants, ses élus et ses adhérents, vous ont suffisamment montré qu'ils étaient bels et bien dans l'opposition constructive.

Alors pourquoi continuer à vouloir nous imposer des alliances systématiques avec l'UMP pour les municipales ? Notamment dans une ville comme Marseille qui me pose problème. Le MoDem a été clair sur cette ville en disant qu'il n'y aurait aucune alliance avec le PS. Or de votre côté vous avez constitué une liste commune avec Jean-Claude Gaudin, liste dans laquelle apparaissent certaines personnes de l'UMP favorable à un rapprochement avec le FN. Je croyais naïvement que ce genre de rapprochements était banni quand on est un centriste convaincu... Alors pourquoi ne sortez-vous pas de cet accord plus clientéliste que fidèle à nos valeurs, pour constituer une liste indépendante commune avec le MoDem ?

Par ailleurs, pourquoi voulez-vous absolument que nous ayons tous une étiquette Centre Droit ? Un peu de courage voyons ! Construisons donc ce Centre fort, libre et indépendant, attaché aux valeurs qui nous rassemblent, et entraînons avec nous ceux de l'UMP qui sont en total désaccord avec la ligne conduite par cette formation en ce moment.

On n'endiguera pas la montée du FN en allant chasser sur ses terres. Or c'est ce que fait aujourd'hui JF Copé. On ne peut donc pas continuer avec eux sur tout. Ayons le courage de nous imposer en tant que tel ! Certes cela nous coûtera peut-être quelques sièges. Mais je crois pouvoir dire au nom de tous les centristes que nous n'en sommes plus là.

Il y a urgence... Il faut sauver le pays. Stop donc au clientélisme ! Place au courage et à l'action politique, la vraie, celle qui est au service de nos concitoyens, au service de l'intérêt général...

Bruno Millienne

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 15:57

-La librairie du "Pavé du Canal" au Centre Commercial de Saint-Quentin a invité ses lecteurs à un "apéro avenir" le 16 Octobre pour leur expliquer ses difficultés: sur ce sujet voir les notes du blog de Guyancourt et la vidéo à écouter sur ce lien de 14' à 23'

-Le 12 Octobre, le Mouvement Démocrate présentait ses candidats aux élections municipales à la presse :

Voici quelques extraits des médias locaux :

-Vidéo sur TV FIL 78 du mardi 15 Octobre: à écouter sur ce lien (de 4 à 9')

-Article des "Nouvelles" du 16 Octobre: à lire sur le lien posté sur cette note

Cet article et surtout la façon dont nous vivrons (ou pas pour certains) ces "alliances" confortent bien notre conception des élections municipales qui sont des élections locales et non nationales: nos municipalités ne sont pas des lieux d'affrontements partisans nationaux; nous voulons construire des listes ouvertes sur des projets et non sur des étiquettes

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 22:08
Les rencontres de Jean Lassalle

Je ne peux m'empêcher de vous livrer ce témoignage lu sur le blog de Jean Lassalle, "le blog de la marche", le 3 Octobre (lien dans le texte pour accéder au témoignage).

Petit rappel: Jean a entrepris une "marche" pour aller à la rencontre des Français, les écouter, sentir le pouls de la France. Son blog nous permet de le suivre pas à pas et de découvrir l'état de notre pays souvent plus délabré que ce que nous montrent les médias. C'est aussi le moyen de rencontrer des gens de tous bords… et des agresseurs !

TÉMOIGNAGE D’UN OPPOSANT POLITIQUE DU MODEM : MARC VUILLEMOT, MAIRE PS DE LA SEYNE SUR MER (VAR) SUR SON BLOG PERSONNEL

Jean Lassalle avait un problème… de salle. Entendez « salle de réunion », lors de son passage à La Seyne, étape de la marche à pied que celui qu’on appelle « le député qui marche » a entamée en avril dernier pour entendre, par tout le pays, "ceux qu'on n'écoute plus". Invité à La Seyne par ses amis de son parti, le MoDem, et Nathalie Bicais, ancienne responsable de cette organisation, aujourd’hui militante de l’UMP, il a rencontré une difficulté à trouver un lieu pour tenir une rencontre publique. Et ses collaborateurs s’en sont ouvert aux miens. Qu’à cela ne tienne, entre député qui marche et maire qui pédale, pour de justes causes, on peut trouver des solutions !

Et ce fut chose faite, ce jeudi soir. Avec l’appui de nos personnels communaux qui ont eu tôt fait de configurer la salle du conseil municipal en lieu de réunion publique. J’ai accueilli cet homme étonnant, comme j’avais été moi-même accueilli, il y a deux étés, par mes collègues, de toutes sensibilités à chacune des étapes de mon périple à bicyclette vers Paris pour plaider la cause de notre maternité. Une belle vision de la République. Celle à laquelle Jean Lassalle n’a eu de cesse, à plusieurs reprises, lors de notre long échange en tête-à-tête comme lors de son propos public qui l’a suivi, de se référer pour appeler la puissance publique à revenir aux fondamentaux dans sa relation à notre peuple, en donnant à chacun des membres de la Nation les clefs de l’appropriation des enjeux de notre temps, insistant sur l’importance de l’éducation pour tous pour être collectivement acteurs du destin de notre pays, comme celle que les deux Jules, Ferry et Grévy, ont eu le courage d’imposer à la fin du 19e siècle. Les Républicains, les vrais, sont du même camp. Celui des valeurs du siècle des Lumières. J’ai vécu l’autre soir un temps fort de sentiment d’appartenance à un même terreau que cet homme qui n’est pas classifié comme étant « de mon bord ». Les autres peuvent toujours pousser la chansonnette. On ne récupère pas pour de la petite politique la cause pour laquelle un Jean Lassalle met depuis 5000 kilomètres un pied devant l’autre.

Nous ne pouvons que partager avec ce maire, avec Jean, avec tous ceux qui font fi des étiquettes, des classifiés "pas de mon bord", ce sentiment d'appartenance avec celles et ceux qui veulent être, même à une modeste place, "acteurs du destin de notre pays", car ceux là "sont du même camp".

Viviane Boussier (MoDem Guyancourt)

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines
commenter cet article
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 15:41
Soyons clairs !

A propos d'une "alliance MoDem-UDI, on entend déjà, alors que rien n'est acté : "ils retournent à droite" le tout avec un air condescendant pour les adhérents et sympathisants démocrates...

Soyons clairs!

Ces quelques mots de François Bayrou le 18 septembre sur France Info lèvent toute équivoque:

France Info - Vous êtes en train de préparer une alliance avec Jean-Louis Borloo et l'UDI. Vous revenez à droite ? Pourquoi ?

François Bayrou - Employons les mots justes. Ce n'est pas que je "revienne" et pas "à droite". C'est que le Centre doit être le Centre.

..

France Info :Qu'est-ce qui a changé, en un an, chez vous ? [allusion à son vote personnel pour François Hollande en 2012 et qui n'était en rien comme on l'entend toujours, un "appel à voter F. Hollande": les adhérents et sympathisants du Mouvement démocrate sont libres et capables de savoir pour qui voter sans que quelqu'un, fusse-t-il leur "Président" leur dise ce qui est à faire,, NDLR)

Rien n'a changé chez moi. Ce qui a changé, c'est que le gouvernement ne fait pas face aux obligations qui sont les siennes, aux engagements qu'il avait pris, et notamment qu'il avait pris à notre endroit.

France Info : C'est-à-dire ?

Prenons un exemple simple : ce matin [18 septembre) on va voter la loi dite de "transparence de la vie publique" en France. Elle ne ressemble en rien aux engagements que François Hollande avait pris, y compris par écrit lorsqu'il avait répondu aux interrogations que j'avais à son endroit. Ce que tout le monde avait entendu, c'est que cette loi allait mettre un terme au cumul des mandats. Chacun n'a qu'à regarder dans sa ville pour voir que repartent aux élections municipales tous les députés-maires, tous les cumuls possibles... J'ajoute que, quand je l'avais interrogé sur ce point, François Hollande m'avait écrit : "Si les parlementaires ne veulent pas aller dans le sens des engagements que je prends, je ferais un référendum devant les Français". Les parlementaires ont refusé d'aller dans le sens des timides mesures que proposait François Hollande... et il n'y a pas eu de référendum.

La vidéo de France-Info est disponible ICI

Soyons clairs aussi quant aux élections municipales à venir:

Elles sont des élections LOCALES, sur un projet LOCAL, et non sur une étiquette choisie avant même un projet.

les élections locales sont d'abord des élections de personnes. Nous travaillons avec l'opposition actuelle, par exemple dans la majorité d'Alain Juppé, c'est naturel et facile. Ailleurs, nous pouvons regarder si des équipes locales, par un intérêt particulier ou par exception, font naître des majorités locales.

Élections locales, majorités locales.

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 17:50
Quelle Europe voulons-nous ?

Peu à peu, la campagne européenne se met en place. Le Parlement européen lance le début de sa campagne d'information:

La préparation officielle des élections européennes de 2014 débute ce 10 septembre, au moment où le Parlement lance sa campagne de sensibilisation et d'information. Cette campagne se poursuivra au-delà des élections, jusqu'à ce que le Parlement nouvellement élu choisisse à son tour le prochain Président de la Commission.

Ces élections sont d'autant plus importantes que pour la première fois, le Parlement élira le Président de la Commission : un pas vers un peu plus de démocratie que nous réclamons.

L'article du Parlement européen est disponible en cliquant ICI

Les inscriptions sur les listes électorales sont possibles jusqu'au 31 Décembre

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines
commenter cet article
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 08:57
Dossier retraites

Quelles sont les propositions du Mouvement démocrate pour le difficile problème des retraites ?

Vous trouverez ci-dessous un aperçu des réflexions de notre Mouvement en écho aux propositions (plutôt des rustines parfois !) sur cette question qu'il faudra bien régler un jour !

Plusieurs voix du Mouvement démocrate se sont fait entendre après l'annonce des mesures envisagées par le gouvernement concernant le dossier des retraites, le 26 Août 2013.

Vous trouverez ci-dessous des extraits de ces interventions; les liens vous permettront d'en avoir la totalité.

-Lundi 26 Août: (soit, avant l'annonce des mesures et l'ouverture des négociations avec les représentations syndicales), François Bayrou, interviewé par Guillaume Durand, a jugé sur Radio Classique, que l'idée d'une hausse de la CSG dans la future réforme des retraites correspond au bricolage habituel.

Voir l'interview en cliquant sur ce lien

-Marielle de Sarnez (Mardi 27 Août sur RFI regrette "le manque d'ambition et de courage" du gouvernement sur le dossier des retraites. "Il n'a annoncé que la poursuite de ce qu'avait fait François Fillon"

Voir l'interview en cliquant sur ce lien

-Robert Rochefort, AFP, le 27 Août:

"Il ne s'agit pas d'une réforme mais d'un ajustement comptable a minima qui bien sûr s'avérera très vite insuffisant. Une fois de plus la France refuse la réforme, celle qui prépare l'avenir, celle qui aurait refondé le système des retraites sur des critères adaptés aux nouvelles réalités démographiques et des parcours professionnels et surtout celle qui aurait permis à notre pays de restaurer sa compétitivité face aux autres pays occidentaux. (...) Les injustices entre les régimes vont perdurer, la confiance des nouvelles générations à l'égard du système par répartition ne sera pas restaurée."

-Lettre ouverte de François Bayrou au Président de la République:

On peut la lire en cliquant sur ce lien

-Une analyse claire et concise de la réforme par Jean-Marie Vanlerenberghe :

On peut la lire en cliquant sur ce lien:

-Rappel: le programme du candidat à la présidentielle en 2012 quant au "dossier retraites" :

Bonne lecture

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines
commenter cet article

Présentation

  • : Modem à Saint-Quentin en Yvelines
  • : Bienvenue, Ce blog existe à l'initiative de plusieurs adhérents du Modem habitant les différentes communes de Saint Quentin en Yvelines. Il porte les valeurs du Mouvement Démocrate. Il est donc ouvert à tous : adhérents, sympathisants et à tous les autres ! Ce blog est là pour alimenter la réflexion, favoriser le débat d'idées, les prises de positions et faire avancer concrètement les sujets qui nous concernent tous. A bientôt.
  • Contact