Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 16:22

Pour une Europe plus féminine ?                                             journee-femmes.jpg

C'est  le titre d'un article (source, Fondation Robert Schuman) dont voici les premières lignes :

2012 n’a pas été une année faste pour les femmes en Europe. Pas de nouvelle femme élue à la tête d’un Etat ou d’un gouvernement, pas de femme non plus à la Banque Centrale européenne, des obstacles en tous genres pour vider de sa substance le projet de directive de la Commission européenne qui souhaite proposer un objectif de 40% de femmes dans les conseils d'admi­nistration, des inégalités entre les hommes et les femmes qui continuent de se creuser : rien n’incite vraiment à l’optimisme.

L’Europe se vit encore largement au masculin même si la situation est un peu meilleure dans cette partie du monde qu’ailleurs. Les femmes ne peuvent donc compter que sur elles-mêmes pour se sortir de la place « étroite » que l’on veut bien leur accorder et où on veut les cantonner. Elles ne s’y sont d’ailleurs pas trompées. A force d’entendre les beaux discours des décideurs qui ne sont que rarement suivis d’effets, elles ont décidé de s’organiser.

Les réseaux de femmes se sont multipliés. Pas pour échanger de bonnes recettes culinaires ou pour parler chiffons, mais plutôt pour définir quelques stratégies pour bousculer l’ordonnancement établi par les hommes, sur lequel ils veillent jalousement de peur d’en être dépossédés. Mais sur­tout pour montrer qu’elles existent, qu’elles valent aussi bien que les hommes et apprendre à ces derniers à cohabiter et à partager le pouvoir….

Cet article (la totalité est ICI) est suivi de documents issus du "Rapport Schuman sur l'Europe, l'état de l'Union". Des documents illustrent ces propos.

  Oui, la place des femmes est encore faible dans les parlements, dans les conseils d'administrations …les inégalités de salaires sont encore bien réelles. Mais plus que par des lois, ce que les femmes ont obtenu, c'est par leur obstination, leur persévérance, en démontrant qu'elles font aussi bien (mieux ?) que les hommes. Mais comme il faut parfois aider le destin, alors, oui pour cette journée, mais avec beaucoup de questions sur son efficacité ! 

Bien sûr, la journée du 8 mars est l'occasion d'articles, d'interview sur la condition féminine. Pourquoi pas ?

Depuis 1975, l'ONU commémore la " Journée internationale de la femme tous les 8 mars".

 Le thème de cette année, (source, Nations Unies)

Une promesse est une promesse : Il est temps de passer à l’action  pour mettre fin à la violence contre les femmesvise à renforcer l'engagement de la communauté internationale à mettre fin à la violence contre les femmes.

 Il y a une vérité universelle, applicable à tous les pays, cultures et communautés : la violence à l’égard des femmes n’est jamais acceptable, jamais excusable, jamais tolérable.

 M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies

Il est vrai que "dans le monde, aujourd'hui :

Jusqu'à 50% des agressions sexuelles sont commises sur des filles de moins de 16 ans;

603 million de femmes au monde vivent dans des pays où la violence domestique n'est pas un crime;

Jusque 70% des femmes à travers le monde ont subi des violences physiques et/ou sexuelles au moins une fois au cours de leur vie... source, Nations Unies

Face à ces chiffres inacceptables, la communauté internationale s'est fermement engagée à changer le sort des femmes, mais il y a encore beaucoup à faire.

Cependant, cette journée des femmes ... (ou  de LA femme ?) appelle, à mon avis, quelques nuances.

 Il reste 364 jours pour avoir bonne conscience … Entre la journée des femmes, la journée des mères (merci maréchal!), la journée des pères, la journée  des grands-mères et celle des grands-pères (mais linksi, elle existe depuis 2008: elle est fixée au 1er dimanche d'Octobre) …quelle place pour le thème de cette année ? Quels médias parleront le 8 Mars, de la violence machiste, des 150 femmes assassinées par leur compagnon, de toutes les violences ?

Et puisque journée des femmes il y a, s'il faut en choisir une pour cette année 2013, c'est Latifa Ibn Ziaten, la mère du soldat assassiné par M Mérah que je choisis. Elle incarne tous les symboles de ce 8 mars 2013: la femme, la mère, la lutte contre la violence. Elle a fondé une association pour la jeunesse et la paix .

 Ses mots sont à eux seuls, un message: "elle est debout car son fils est mort debout". (interview du 7 Mars sur BFM TV).

 Bravo Madame, votre combat vaut toutes les journées.                     ibn-ziaten.jpg

 

 V.Boussier

nouveau-2.jpg

Pour compléter cette note, deux documents:               

-L' enquête du Parlement européen sur la réponse des femmes à la crise, complétée par cette fiche

-L'article sur le site du Mouvement démocrate sur les droits des femmes; partant du principe que C'est un très garnd enjeu que l'équilibre à trouver" il formule ou re-formule des propositions, en particulier sur les retraites et la création d'un ministère de TOUTES les égalités

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines - dans Europe
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 11:48

Décidément, que ce soit dans le premier tracé du "Grand Paris Express" qui avait totalement oublié

Saint-Quentin, dans le projet du Schéma Directeur de l'Ile-de-France, le SDRIF, qui sera soumis à enquête publique au mois d'Avril et qui accorde une toute petite place à notre agglomération, Saint-Quentin (rappel: presque 150 000 habitants) a bien des difficultés à exister !

 

Si on en croit la vidéo ci-dessous, notre député semble aussi ignorer qu'il est l'élu de Versailles et des autres villes.

 

En faisant à l'Assemblée nationale, la "promotion de l'Année Le Nôtre", il dit faire la promotion culturelle et même économique de "sa circonscription" .. Non Monsieur le Député-Maire, vous faites la promotion de votre ville mais certainement pas celle des deux autres communes qui la composent.

 

 Même si les termes employés sont ceux sont ceux du journaliste, nous pouvons rappeler à notre député que ces autres villes, sont celles de  Montigny et Guyancourt (plus de  60 000 habitants à elles deux) qui représentent malgré tout presque la moitiè de son électorat ! A part les cérémonies des voeux, on cherche où est notre député !

 

Le candidat -maire de Versaiilles avait exprimé son opposition à la loi prévue (et reportée aux calendes grecques) du non-cumul des mandats. Il est en cela soutenu par le maire de Chateaufort qui le reçoit pour la cérémonie des voeux. Un député sans mandat local n'a pas d'autres moyens de connaître le terrain ? A quoi servent les permanences ?  Un député, c'est surtout bon pour les subventions ! Où est la première mission du député qui est celle de voter les lois et non d'être un portefeuille à subventions ?                                                                            humanisme d

 

Il n'est pas ici du tout question de juger la gestion du "Maire" de Versailles, mais simplement de rappeler qu'un député est le député de toute sa circonscription et que notre voeu de non-cumul des mandats et de moralisation de la vie publique trouve toute sa justification dans cette vidéo, ci-dessous :

 

 

 

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines - dans La vie dans les 7 communes
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 14:47

Voici quelques informations sur notre agglomération et les débats qui l'agitent, avec raison, car c'est l'avenir de notre ville et de sa qualité (ou non) de vie qui en dépend:

 

Une interview du Président de l'agglomération du 19 Février à propos du Schéma Directeur de l'Ile de France qui fera l'objet d'une enquête publique à partir du mois prochain et du Grand Paris Express sur lequel le 1er Ministre doit donner son avis la semaine prochaine (6 ou 7 Mars)

 

L'intervierview est ci-dessous:

 

Sur ces sujets, il est possible de compléter avec les notes parues sur les blogs d'Elancourt et de Guyancourt-en-Mouvement
Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines - dans La vie dans les 7 communes
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 21:34

 

Ouf ! nos députés sont enfin rentrés chez eux ! Le premier épisode du feuilleton "mariage pour tous" est terminé, pour l'instant  ! Comme le dit justement Yann Wehrling, porte-parole du Mouvement démocrate, .. et si on passait à autre chose ? A quand des débats aussi suivis pour l'emploi ? A quand des débats aussi suivis pour recoudre notre société ? A quand des débats aussi suivis sur les grandes problématiques européennes ?

 

Ci-dessous, ce billet de mauvaise humeur que nous vous faisons partager :      assez

 

Mariage pour tous : et si on passait à autre chose ?   Yann Wehrling  

 
Qu'on soit pour ou contre, avancée sociétale normale pour les uns, mise en danger de la famille pour les autres, avouons objectivement que la question du mariage pour tous n'est pas un sujet qui justifie d'y passer autant de temps et d'énergie. Si cette loi avait été adoptée dans le calendrier initialement prévu, à savoir fin 2012, elle aurait été acceptée... avec plaisir pour certains, avec déplaisir pour d'autres... mais à force de faire durer les choses, les passions se sont déchaînées, et ce n'est objectivement pas un bon climat pour le Pays.

La majorité a sa part de responsabilité. Autant que l'opposition qui participe largement de l'importance donnée à cette question. Fallait-il à ce titre laisser le sujet perdurer en annonçant une nouvelle séquence dans quelques temps au sujet de la PMA ?

Car, en attendant, la colère monte. Cette colère est celle de tous ces chefs d'entreprises qui ne sentent pas que la classe politique du Pays a pour priorité la bonne santé de l'économie réelle. Cette colère est celle des employés menacés ou carrément en instance de perdre leurs emplois. Cette colère est celle de ceux qui, plus généralement, de près ou de loin, sont touchés par la crise économique et qui ont des difficultés à s'en sortir. Cette colère n'est pas tant liée au fait que le Parlement légifère sur le mariage pour tous, mais que ce même Parlement - majorité et opposition confondues - y passe autant de temps au moment où le Pays tout entier l'attend sur de nombreux autres dossiers. In fine, tout cela alimente l'image d’une classe politique enfermée dans une bulle déconnectée des réalités.

 

 

INFO: Nous sommes heureux de vous inviter à la prochaine édition des "Rendez-vous de la démocratie", qui se tiendra mardi 12 février et traitera de :

 

                                 "France et Afrique après la guerre au Mali".           mali

 

Avec: Jean-Christophe RUFIN
Médecin, historien, globe trotteur, écrivain et diplomate. Il a été élu en 2008 à l'Académie française dont il est le plus jeune membre. Il est l'ancien président d'Action contre la faim et a été ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie.  

 

Mardi 12 février 2013 de 19 h. à 20 h. 133 bis rue de l'Université 75007 Paris (Salle Jean Lecanuet)

 

Cette rencontre est ouverte. Elle accueille bien entendu nos adhérents et sympathisants, mais aussi toute personne de votre entourage qui serait intéressée.

 

 

 

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines - dans MoDem
commenter cet article
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 14:55

En réponse à la déclaration de F. Copé à un meeting à Agen annonçant que les élections municipales de 2014 seraient une invitation à celles et ceux qui veulent exprimer leur mécontentement, leur indignation envers la politique du gouvernement, Marc Fesneau, secrétaire général du Mouvement démocrate annonce que nous aurons deux priorités pour ces élections: se concentrer sur l'enjeu électoral et privilégier la compétence à l'étiquette politique.                 abstentions-municipalesd.jpg

Des élections municipales ne sont ni des élections nationales, ni un référendum, donc ne sont ni un oui ni un non à la politique nationale : Il ne faut pas se tromper de scrutin, sauf si on préfère que le parti gagnant soit celui des abstentionnistes, (voir la  vignette !), celui des extrêmistes, et de ceux qui sont de plus en plus déçus de la vie politique (sans "P" majuscule) souvent politicienne. 

Nos territoires méritent mieux que d'être pris en otage organisé successivement par l'UMP ou le PS au gré des alternances nationales, a ajouté Marc Fesneau, par ailleurs maire de Marchenoir (Loir et Cher) et Président de la Communauté de communes "Beauce et Forêt" qui regroupe 21 communes.

Les grands enjeux de nos communes (démocratie locale, amélioration concrète de notre vie quotidienne..) ne peuvent pas être enfermés dans un débat droite-gauche, qui stérilise les énergies au lieu de les libérer… La seule question qui vaille, celle qui servira de base à notre réflexion et se fera autour d'un projet et non sur une étiquette est : Qui peut le mieux gérer et développer notre commune ? Quelles équipes fondées sur les compétences et l'envie d'être utile ? Quels maires ? Quelle action pouvons-nous mener au service de tous ? Toutes ces questions seront à la base de notre démarche afin que notre démocratie locale puisse retrouver le souffle dont elle a tant besoin, au service des citoyens…, et non au service d'un camp.

L'intégralité de la note de Marc Fesneau est sur le site du Mouvement démocrate

democrate d

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines - dans La vie dans les 7 communes
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 10:56

Le Cercle de Réflexion et d’Initiatives Citoyennes Yvelines (CRIC Yvelines) en partenariat avec le Comité Pauvreté et Politique                              comite-pauvrete.jpg

      vous invite à sa nouvelle Conférence interactive

                Jeudi 28 février 2013 à 20h30 - Salle Montgolfier – hôtel de ville de Versailles

Lutte contre la pauvreté

                        Quel rôle de l’entreprise pour replacer l’homme au coeur de l’économie ?

Venez échanger et débattre autour de notre témoin Bertrand de Kermel, Président du Comité Pauvreté et Politique

 Modérateur : François-Gilles Chatelus, secrétaire adjoint du CRIC Yvelines, administrateur du Comité Pauvreté et Politique

 Pour savoir ce qu'est le Comité Pauvreté et Politique: voir leur site et leur page d'accueil 

 Le Comité Pauvreté et Politique interpelle les hommes politiques de France et d’Europe pour que l’économie serve à supprimer : pauvreté,  chômage,  illettrisme,  misère matérielle et morale,       exclusion,  perte de revenu et d’emploi

Le Comité Pauvreté et Politique est un laboratoire d’idées, ce que l’on appelle communément un « think tank ».



Il a été créé sous forme d’association Loi de 1901, à l’issue d’un colloque qui s’est tenu à l’Assemblée Nationale le 11 juin 1994, sur le thème : « le plus démuni au cœur du débat politique ». Nos adhérents, répartis sur toute la France, sont extrêmement motivés. Ils sont de toutes obédiences politique et confessionnelle. Nous avons aussi des partenariats en Europe.



Notre originalité par rapport aux multiples think tanks existants est que TOUTES nos propositions visent à éradiquer la pauvreté, en s’attaquant à leurs causes et non à leurs effets.

 

 

N’obéissant à aucune obédience politique, le Comité Pauvreté & Politique se tient à la disposition de tous ceux, hommes politiques et responsables d’associations qui souhaitent bénéficier de son expertise dans la lutte contre la pauvreté.

 

 

Le CRIC - Yvelines est  :

 

Une association loi 1901 créée par des élus locaux des Yvelines désireux de partager leurs expériences, le Cercle de Réflexions et d’Initiatives Citoyennes a pour vocation à être un catalyseur d’idées, à faire émerger de bonnes pratiques de gestion des collectivités locales. Il est ouvert à tout élu local, responsable associatif, citoyen issu de toutes les composantes de la société qui apporteront leur vision pragmatique, locale, nationale ou internationale. Il vous invite ainsi à venir débattre en public sur les sujets de société qui vous touchent au quotidien et ambitionne d’élaborer des nouveaux outils d’aide à la décision dans le cadre de la gestion des politiques locales dans des domaines aussi divers que l’eau, les déchets, la politique sanitaire et sociale, la petite enfance etc… Le format original de ces débats offrira au public un temps d’expression le plus large et dense possible

 

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines - dans MoDem
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 22:25

 

Voilà un exemple concret qui illustre notre façon de concevoir la démocratie telle que nous humanisme d la voudrions à tous les niveaux, national, entreprise, local : l'exemple de l'échec des négociations entre la direction et les salariés de Goodyear, exemple d'un dialogue de sourds dans lequel chacun a campé sur ses positions et qui aboutit à une impasse.

 

Pour illustrer cet eemple à éviter, quelques extraits des propos d'un élu local qui a vécu ces événements à Amiens :

 

 

« Ils peuvent bien annoncer toute la misère du monde, ça fait plus de cinq ans qu'on devrait être au chômage et pour l'instant, on est toujours des salariés Goodyear » : ces propos détonnant sont ceux d'un responsable de la CGT d'Amiens-Nord à l'AFP, fin septembre 2012. Le syndicat majoritaire venait de contraindre la direction à retirer son plan de départs volontaires.

« Quatre mois plus tard, la réalité a rattrapé la provocation », souligne avec amertume Jean-Christophe Loric, conseiller général MoDem d'Amiens.  Goodyear vient en effet d'annoncer la fermeture pure et simple du site, 1.200 emplois devraient être supprimés.

Pour l'élu local, cette situation dramatique met en lumière « cinq ans de négociations infructueuses entre la direction et les syndicats de salariés, cinq années où chacun a campé sur ses positions, en préférant le rapport de force à la solution négociée ». « Ni les uns, ni les autres, n'ont eu comme souci premier la préservation de l'emploi et de l'outil industriel. Ils ont préféré aller dans le mur », s'indigne-t-il.

À ses yeux, « le pire peut toutefois être évité, pour la moitié au moins des salariés ». « Sur les 1.173 emplois menacés, 537 sont aujourd'hui affectés à la production de pneus agricoles. Une filière rentable, pour laquelle il existe un repreneur : le groupe Titan », souligne Jean-Christophe Loric. « Partout dans le monde, Titan reprend l'activité agraire de Goodyear. À Amiens, il a formulé des engagements précis et garantie les postes. Mais l'échec des négociations salariales maintient ce repreneur sur la touche », dénonce-t-il.

L'édile demande donc à l'État de « prendre au plus vite ses responsabilités, faute de l'avoir fait plus tôt, en nommant un médiateur indépendant ». « En mettant tous les acteurs autour de la table, avec le soutien des salariés, ce médiateur peut aboutir à un accord et sauver la moitié des emplois. Pour les autres, l'État doit accompagner la reconversion. Mais il faut aller vite, chaque jour perdu nous rapproche de la fermeture ».

 

"Mettre tous les acteurs autour d'une table" c'est la meilleure méthode pour avancer, pour éviter un contrat gagnant-perdant  qui aboutira forcément à un affrontement à plus ou moins long terme.  C'est ce que nous demandons dans les dialogues (ou conflits ?) engagés actuellement sur le plan national ( "mariage pour tous" par exemple) ou local (projet d'école par exemple, voir notre note précédente)

 

"La liberté et la solidarité sont donc les fruits de politiques décidées en commun, soutenues et parfois conduites directement par la puissance publique"

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines - dans MoDem
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:51

Vous êtes invités                                                   RV-democratie-copie-1.jpg

 

 Mercredi 30 janvier, pour débattre avec Olivier Mongin et François Bayrou sur le thème :

 

                                          "villes du XXe siècle, entre global et local"

 

                                           à l'occasion du 4e Rendez-vous de la démocratie.

 

 Venez leur poser en direct toutes vos questions !

 

                                   de 19h à 20h précises, au siège du Mouvement Démocrate 

 

- Qui ?Olivier Mongin est éditeur, directeur de publication de la revue Esprit, vice-président du syndicat de la presse culturelle et scientifique, co-Fondateur du club les Métropolitaines, a enseigné la philosophie politique à Lyon II et au centre Sèvres à Paris.

- Quoi ? Trente minutes d'exposé de notre invité, suivies de vingt-cinq minutes de questions et de débats, et d'une conclusion de cinq minutes.

- Quand ? Mercredi 30 janvier, de 19h à 20h précises.

- Où ? 133bis, rue de l'Université, dans le 7e arrondissement de Paris.

Cette rencontre est ouverte. Elle accueille bien entendu nos adhérents et sympathisants, mais aussi toute personne intéressée.

 

 

Lire la suite sur le site du Mouvement démocrate

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines - dans MoDem
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 21:34

La vidéo du 23 Janvier que l'on peut trouver sur le site de TVFil78 (voir ci-dessous) fait part des difficultés d'application du décret relatif à l'aménagement du temps scolaire. Un projet de loi prévoit en effet de revenir à la semaine de 4 jours ½, telle qu'elle existait en 2008. Alors, pourquoi une telle mobilisation des enseignants d'une part, et de la plupart des collectivités locales d'autre part, quelle que soit leur étiquette politique ?                                                                         reformes-scolaire.jpg

La loi prévoit, pour les élèves du primaire, des semaines de 24 h de cours réparties, non plus sur 4 jours, mais sur 4 jours ½, soit le lundi, mardi, jeudi, vendredi et mercredi matin, le Directeur académique pouvant accepter  le samedi matin par dérogation. Cette réforme correspondrait mieux aux rythmes biologiques de l'enfant, souvent fatigué par des journées trop longues.

C'est le Directeur d'académie qui fixera l'organisation sur la base des propositions  des conseils d'école et des maires, en s'appuyant sur l'avis formulé par l'Inspecteur de l'Education Nationale de sa circonscription.

Les élèves quitteront toujours l'école à 16h 30 (donc où est le véritable changement pour des enfants en garderie le matin et le soir jusqu'à 18 h ?), mais des activités pédagogiques complémentaires sont prévues après la fin des cours à 15h 30 ou pendant la pause méridienne.

Sur ce sujet, voici ce que dit le projet du ministre (site du Ministère de l'Education Nationale):

Des activités pédagogiques complémentaires aux heures d’enseignement seront organisées en groupes restreints afin d’aider les écoliers rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages, d’accompagner le travail personnel des autres élèves ou de mettre en place une activité prévue par le projet d’école, le cas échéant en lien avec le projet éducatif territorial….

…Avant 16h30….Les élèves pourront accéder sur le temps périscolaire à des activités sportives, culturelles, artistiques qui développeront leur curiosité intellectuelle, leur permettront de se découvrir des compétences et des centres d’intérêt nouveaux et renforceront le plaisir d’apprendre et d’être à l’école.

Qui accompagnera les écoliers rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages ? Les professeurs (ce qui signifierait une augmentation de temps de travail correspondant au mercredi matin) ? Les communes? Ce qui signifierait une augmentation des coûts du périscolaire, donc des impôts ou un transfert de charges, soit des choix budgétaires à assumer et donc à débattre avec les acteurs concernés, ce qui est un des avantages d'attendre la rentrée 2014 pour prendre ce temps de débat. Quelle organisation prévoir pour le mercredi midi, cantine, pas de cantine ? Ce n'est donc pas la loi elle-même qui pose le plus de problèmes-pourtant beaucoup de pédiatres, de parents et de professeurs d'école y sont hostiles-, mais son application.

Cette réforme s'inscrit dans le projet de refondation de l'école, avec la mise en place d'un outil : le projet éducatif territorial (PEDT), un cadre dans lequel ces activités périscolaires prolongeant le service public de l'éducation peuvent être organisées (site du Ministère de l'Education).

Ce PEDT est élaboré à l’initiative de la collectivité territoriale et associe à cette dernière l’ensemble des acteurs intervenant dans le domaine de l’éducation : administrations de l’État concernées (éducation nationale, sports, jeunesse, éducation populaire et vie associative, culture, famille, ville...), associations, institutions culturelles et sportives, etc Il ne s'agit donc pas seulement de statuer sur 4 jours ou 4 jours ½ hebdomadaires, mais d''élaborer toute une démarche qui demande un diagnostic local et des objectifs partagés, soit une large concertation. C'est le directeur académique qui s'assurera de la cohérence entre le choix de l'organisation de la semaine avec ce projet territorial pour lequel le site du Ministère informe qu'une circulaire est en préparation.

Dans ces conditions, on peut comprendre :

  • Que cette réforme pose aujourd'hui beaucoup de questions à tous les acteurs concernés: parents, éducateurs, élus et services des collectivités, associatifs culturels et sportifs…
  • Que les enseignants manifestent contre une réforme qui leur demande plus sans contrepartie de revalorisation financière et qu'ils s'élèvent avec vigueur contre l'accusation systématique  de  "corporatisme" que l'on entend trop souvent.
  • Que des élus demandent un report de l'application du décret à la rentrée 2014

Que nous espérons une concertation, et non une simple information, de tous les acteurs concernés, quelles que soient leurs sensibilités, car tous sont d'accord sur le fait que l'intérêt de l'enfant prime et tous sont partie prenante dans ce projet et concernés par le bien-être des enfants.

Source: site du Ministère de l'Education Nationale 

Vidéo:

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines - dans La vie dans les 7 communes
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 15:48

linkA propos des 50 ans du traité de l'Elysée, faisons un point sur les jumelages franco allemands à Saint-Quentin      50-ans-traite-Elysee.jpg

Pourquoi "se jumeler" ?

Ce sont deux communes qui s'associent pour mieux se connaître, chacune dans son "environnement" local, avec ses coutumes, sa langue, ceci dans une perspective européenne, pour faire tomber tout ce qu'il peut y avoir comme préjugés entre deux cultures inconnues et développer des liens d'amitié.

Le traité de l'Elysée de 1963 a permis de renouer le dialogue entre deux pays longtemps ennemis; depuis 50 ans, il connaît des hauts et des bas. Un jumelage a l'avantage incontestable de toucher les citoyens, d'être un véritable outil de connaissance, de développement de la citoyenneté-surtout en cette année 2013 de la citoyenneté- et plus globalement de prise de conscience d'appartenance européenne à un destin commun

Les jumelages franco-allemands à Saint-Quentin

On compte plus de 2 000 jumelages franco-allemands soit plus de 4 000 communes françaises et allemandes engagées dans ces échanges qui sont aussi des contrats politiques entre collectivités locales. Le premier jumelage, entre les Maires de Montbéliard et Ludwigsburg date de 1950.

L'agglomération de Saint-Quentin participe totalement à ce partenariat.

Elancourt est jumelée à Laubach, en Allemagne orientale depuis 1975 et à Gräfenhainichen, dans le centre-Ouest du pays, depuis 2003:  voir le  site de la mairie

 Guyancourt est jumelée avec Pegnitz, en Bavière,  depuis 1989 : voir le site de la mairie

 Montigny est jumelée avec Kierpse, en Westphalie, à 80 km de Cologne depuis 1988 : voir le site de la mairie

Voisins est jumelée avec Schenefeld, à l'Ouest de Hambourg,  depuis  2006 : voir le site de la mairie

 Les sites des mairies de chaque commune vous donneront tous les renseignements sur ces jumelages.

Pour reprendre les mots de Sylvie Goulard, l'enjeu est de parachever l'Europe, de cesser de penser dans les catégories nationales en créant ce qu'on appelle joliment en allemand, un "wir Gefühl", le sentiment de former un "nous".

Pour illustrer cet anniversaire du traité de l'Elysée,  vous trouverez ci-dessous la vidéo retraçant l'interview donnée par Sylvie Goulard à BFM Business sur l'état des relations franco-allemandes le 21 janvier 2013.

Bonne année 2013 de la citoyenneté.

 

Repost 0
Modem Saint-Quentin en Yvelines - dans Europe
commenter cet article

Présentation

  • : Modem à Saint-Quentin en Yvelines
  • : Bienvenue, Ce blog existe à l'initiative de plusieurs adhérents du Modem habitant les différentes communes de Saint Quentin en Yvelines. Il porte les valeurs du Mouvement Démocrate. Il est donc ouvert à tous : adhérents, sympathisants et à tous les autres ! Ce blog est là pour alimenter la réflexion, favoriser le débat d'idées, les prises de positions et faire avancer concrètement les sujets qui nous concernent tous. A bientôt.
  • Contact